Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Un larcin de Saul Bellow

Saul Bellow
  Herzog
  La bellarosa connection
  L'homme de Buridan - ou- Un homme en suspens
  Les Aventures d'Augie March T1
  Les Aventures d'Augie March T2
  Au jour le jour
  Mémoires de Mosby et autres nouvelles
  La planète de M. Sammler
  Le don de Humboldt
  Le cœur à bout de souffle
  Un larcin
  En souvenir de moi
  Une affinité véritable
  Ravelstein

Saul Bellow est un écrivain canadien-américain d'origine judéo-russe. Il est né en 1915 à Montréal et décédé en 2005 aux Etats Unis. Il obtint le National Book Award, le Prix Pulitzer et le Prix Nobel de littérature (en 1976).

Un larcin - Saul Bellow

Gogmagogville
Note :

   Titre original : A Theft, 1989
   
   Ce court roman situe son action dans la bonne société américaine, autour de Clara, journaliste new-yorkaise à succès, femme aisée et indépendante, qui se raconte à ses amies ou évoque ses séances avec son psychiatre, sous les yeux du lecteur.
   
   Clara connait la vie. Elle a eu quatre maris, tous riches et qui acceptaient son indépendance. Le dernier en date présente toujours bien mais se laisse quelque peu entretenir. Elle a deux enfants, dont elle s'occupe avec l'aide de domestiques et d'une jeune fille au pair. Et c'est cette jeune fille au pair justement, une jeune autrichienne du meilleur monde venue parfaire ses études, qui va cristalliser le "passif" de la vie de Clara, tout en étant elle-même un personnage très intéressant, que nous verrons prendre le tournant de l'âge adulte. Deux histoires de femmes, importantes, portant sur leurs relations aux hommes, sur leurs espoirs, leurs désillusions, concessions, déceptions... Ainsi Clara, avec ses maris, ses beaux enfants, sa belle situation, doit s’accommoder du fait que le seul homme dont elle ait jamais été vraiment amoureuse, n'ait jamais voulu l'épouser car ils ne parvenaient pas à vivre ensemble. Le symbole de leur amour, le rappel de son semi échec, est une émeraude montée en bague, à laquelle Clara tient plus que tout... et qui va disparaître. Deux fois, même, à vrai dire. C'est-elle, l'objet du larcin du titre. Elle cristallise à sa façon ce que Clara a dû accepter quoi qu'il lui en coûtât, et la jeune Autrichienne aussi. Leurs désillusions se rencontreront sur cette bague et c'est une des beautés de ce récit habile.
   
   Des beautés, il y en a d'autres. A commencer par une très belle écriture, élégante, fine et tendue de telle façon qu'il est extrêmement difficile de ne pas lire le livre d'une traite : on ne trouve pas d'endroit où l'on puisse commodément l'interrompre. C'est un jet, un élan, qui va à son terme. Une sorte de bijou, lui aussi.
   
    Pour sa beauté, sa brièveté, la finesse d'une analyse psychologique qui montre mais ne s'englue jamais dans des explications, ce peut être une excellente introduction à l’œuvre de Saul Bellow pour qui ne le connaitrait pas encore et ne souhaiterait pas s'engager d'emblée dans un ouvrage plus épais. Pour beaucoup, ils s'y lanceront une fois qu'il l'auront lu.

critique par Sibylline




* * *