Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le saloon des derniers mots doux de Larry McMurtry

Larry McMurtry
  Texasville
  Duane est dépressif
  Le saloon des derniers mots doux

Larry McMurtry est un écrivain américain né en 1936 au Texas.

Le saloon des derniers mots doux - Larry McMurtry

Légendes mises à nu !
Note :

   Auteur américain né en 1936 au Texas, il a reçu de nombreux prix et fut "Oscarisé" comme scénariste de "Le secret de Brokeback Mountain". Je me suis laissé séduire par la poésie du titre de ce livre.
   
    Roman en cinq parties : "Long Grass", "Denver", "Mobitie", "Tombstone" et "Les visites de Nellie, par Nellie Courtright".
   
   Nous sommes au début de cette histoire à Long Grass, patelin perdu qui ne sait pas lui-même où il se trouve ! Presque dans le Kansas, ou alors au Nouveau-Mexique ou, pourquoi pas au Texas !
   
    Trou perdu comme beaucoup de ses semblables au milieu d’une morne plaine sans fin. C’est l’effervescence habituelle. Doc Holliday et Wyatt Earp discutent, et se moquent d’eux- mêmes. Le docteur Featherson sort de "L’Orchid", la maison de passe locale. San Saba, la tenancière, quitte son lieu de travail et se dirige vers la voie ferrée où un wagon luxueux vient d’arriver. Le saloon répond au doux nom de "Saloon des derniers mots doux", mais il y a plus de bagarres que de réunions de poètes ! Charles Goodnight et Lord Ernle ont décidé de créer un ranch gigantesque dans les environs, ce qui explique cette soudaine agitation ! Un troupeau de vaches, des cow-boys les guidant, un journaliste, puis un second, anglais cette fois etc. etc. déboulent aussi.
   
    Doc Hollyday et Wyatt Earp sont embauchés par Buffalo Bill pour présenter un numéro de tir dans le cirque de Cody. Mais la vérité est qu’ils sont loin d’être de fines gâchettes. Direction Denver, sauf que nos deux tireurs sont plutôt pitoyables, le cirque ferme et Buffalo Bill meurt.
   
    Alors direction Mobitie, une ville nouvelle, où le labeur ne devrait pas manquer !
   
    Entre des troupeaux de vaches en folie saccageant tout sur leur passage, des tempêtes de sable durant un voyage en train, la vie est dure dans l’Ouest américain.
   
    Des personnages de légende, mais, si "Les légendes ne meurent jamais", cela ne les empêche pas de vieillir ! Et souvent mal !
   
    Nous retrouvons donc : Doc Holliday, Wyatt Earp, les héros de "Ok Coral"et Buffalo Bill. Kit Carson, décédé, n’a pas pu répondre à l’invitation. Pour le même motif Billy The Kid était aussi absent !
   
    Un anglais très riche pour qui "Plus dure sera la chute", son associé, un Texan caricatural. Une tenancière de maison close vierge, la tenancière, pas la maison close, qui contrairement à son nom est ouverte à tous les hommes de bonne volonté, mais pas sans bourse délier.
   
    Nellie Courtright, écrivain journaliste, femme de l’Ouest profond. Elle a connu tout ce beau monde, et semble regretter cette époque pas si lointaine. Des Indiens sadiques qui mettent le feu à tout ce qui bouge, surtout les hommes blancs qui croisent leur route. Pas sectaires, ils n’ont rien contre infliger des tas de sévices aux femmes blanches, bien au contraire !
   
    Les frères de Wyatt Earp, Morgan et Virgil, participèrent avec Doc Holliday à la célèbre fusillade de "OK. Coral", mais pas le dernier de la fratrie Warren.
   
    Parodie très réussie d’un western, dans un Far-West de légende déclinant, avec des "héros" désabusés dont les jours de gloire sont à venir !
   
    L’Ouest américain démystifié.
   
    Extraits :
   - Combien de vierges gagnaient leur vie en gérant un bordel dans les plaines ?
   
   - Ils étaient un peu déçus de n’avoir capturé aucune femme.
   
   - Puis elle tourna les talons et s’éloigna. Mary aussi avait tourné les talons avant de s’éloigner. Il se demanda ce qui poussait ainsi les femmes à lui montrer leur croupe.
   
    - Le soleil se couchait – une fois encore, on entendit le couinement des cornemuses dans la prairie. Lord Ernle n’avait pas l’intention de vivre sans ses joueurs de cornemuse.
   
   - Trois femmes, c’est toujours trois de plus que moi, pensa Bose.
   
   - Pourquoi Mobetie ?
    Pourquoi pas ? C’est une ville toute récente. Warren se balade avec son enseigne dans l’espoir de trouver un saloon où l’accrocher.
   
   - Jessie était incapable de l’arrêter ; elle savait qu’il ne fallait jamais s’interposer entre un Earp et sa bouteille.
   
   - Beaucoup d’hommes préfèrent le travail à la vie de couple, dit San Saba. Ton mari n’est en rien anormal.
   
   - Ils avaient vu un Indien près d’un yucca. Doc lui avait souvent expliqué que sa longue chevelure brillante ferait un scalp magnifique.

   
   Titre original : The Last Kind Words Saloon (2014).

critique par Eireann Yvon




* * *