Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Mon gamin de Pascal Voisine

Pascal Voisine
  Mon gamin

Mon gamin - Pascal Voisine

Eté 1977
Note :

   Rentrée littéraire 2017
   
    Pascal Voisine, réalisateur, a travaillé sur un tournage dans un hôpital psychiatrique et a été très touché par cet univers si particulier. Cette expérience lui a inspiré son tout premier roman, "Mon gamin", où il met en scène des personnages attachants vibrant sur le fil de l'émotion et de l'humanité.
   
    40 ans après l'avoir quitté, Thierry revient dans son village natal pour les obsèques de sa belle-mère. Il est devenu un chanteur célèbre sous le nom de Marc Adler.
   
    Et il se souvient. Été 1977, 14 ans, le dernier été de l'insouciance.
   
    Orphelin de mère, Thierry vit seul avec son père qui est le directeur du centre psychiatrique du petit village où ils résident.
   
    Très vite son père se remarie avec une toute jeune femme de 22 ans et Thierry est ébloui par le charme solaire de sa jeune belle-mère, Emelyne.
   
    Passionné de musique, il passe ses journées à enregistrer des vinyles sur des cassettes de magnétophone en rêvant de gloire.
   
    Sinon il se balade avec son copain d'enfance, Francis, un résident du centre qui lui voue une amitié sincère et dévouée, et le surnomme "mon gamin".
   
    Cet été 1977, le monde de la musique est en deuil suite à la disparition d'Elvis Presley et c'est aussi le monde de Thierry qui bascule quand il surprend sa jolie belle-mère avec l'infirmier du centre où travaille son père.
   
    Aujourd'hui, Thierry veut comprendre ce qui s'est passé et replonge dans ces moments tragiques qui ont entraîné sa fuite.
   
    Dans une écriture pleine de nostalgie, l'auteur nous parle de l'enfance perdue, de la violence qui emporte tout, de secret et d'amour mais aussi de la différence.
   
    C'est un roman qui nous parle d'abnégation et le texte en devient lumineux.
   
    Premier roman et auteur à découvrir.

critique par Marie de La page déchirée




* * *