Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Ados: Chroniques lunaires - T1 - Cinder de Marissa Meyer

Marissa Meyer
  Ados: Chroniques lunaires - T1 - Cinder

Ados: Chroniques lunaires - T1 - Cinder - Marissa Meyer

Dès 13 ans
Note :

    Les ados ont besoin de livres! S’ils en manquent, ils deviennent grognons, tristes, désagréables, voire agressifs. Songez-y.
   Ils peuvent vivre grâce à eux de terribles aventures, expérimenter la vie, découvrir un tas de choses qu'ils ne soupçonnaient pas, les batteries ne sont jamais à plat et ça coûte trois fois rien! (quand ce n'est pas gratuit en bibliothèque)
    Alors ici, tous les mardis (même pendant les vacances), pour enfants et ados, un ou deux titres commentés. Et encore 1 lecture ado le samedi!
    Et pensez à aller faire un tour dans notre Rubrique "Littérature jeunesse", pour tous les âges, vous y trouverez des trésors, bien rangés.

   
   Thèmes : Cendrillon, Science-Fiction, Aventure
   
   Cela va être très dur de vous parler de ce roman parce que j'ai adoré et c'est tellement dense et foisonnant que je ne peux pas tout vous dire! Je crois que je ne me suis jamais aussi enthousiasmée pour un début de série. Celle-ci va rentrer dans mon top et je sais d'avance que les prochains tomes seront addictifs. Comment vous dire ? Les réinterprétations de conte de fées, j'aime beaucoup à la base. Mais là, l'auteur en a fait un univers, les mots ne suffiront pas. C'est totalement nouveau. C'est original, unique, addictif, captivant, improbable... écrit avec talent. Je suis littéralement charmée, envoûtée par l'écriture efficace, le rythme effréné dans lequel on plonge dans cet univers fait de cyborgs, d'humains, de multiples nations sur Terre et sur d'autres planètes. Complots, trahisons, méchanceté des humains intolérants face aux androïdes, rien ne manque dans cette saga avec des thèmes forts : le racisme, l'intolérance, l'injustice, la politique.
   
   On retrouve à la fois des éléments traditionnels du conte de Cendrillon et des ingrédients neufs qui apportent force à l'intrigue, cohérence à l'ensemble. Cinder est orpheline. Suite à un grave accident, un scientifique a remplacé des parties de son corps par de la mécanique, faisant d'elle un cyborg. Recueillie par une belle-mère horrible et ses deux filles dont l'une soutient notre héroïne, Cinder tient un atelier au marché de New Beijing. Mécanicienne hors pair, le prince Kai lui demande un service qui va bouleverser la donne et apporter des révélations étonnantes. L'intrigue se dévoile assez facilement tellement on est pris dedans : l'organisation du bal, la mort du Roi, les contraintes du Prince, la méchante Reine du Peuple Lunaire, appelée Levana dont les pouvoirs psychiques sont redoutables. Les Lunaires sont craints à cause de leurs pouvoirs de manipulation mentale, du magnétisme pouvant cacher aux yeux du monde leur monstruosité.
   
    J'ai aimé la manière dont traite l'auteur du thème du miroir dévoilant le reflet de la personnalité, de notre perception de la réalité. A cela ajoutez une bonne dose d'originalité avec une intrigue captivante sur fond de guerres intergalactiques, tel un Star Wars revu et corrigé. La Terre est ravagée par une maladie incurable, la létumose dont Cinder détient la clé. Son destin est étroitement lié à celui du peuple lunaire, à Levana... Ce n'est là qu'un petit aperçu de toute la richesse des Chroniques lunaires.
   
   On redécouvre les bases du conte, remaniées dans un univers impeccablement maîtrisé. Le soulier est un élément essentiel, repris par Marissa Meyer qui l'inclut avec une facilité déconcertante dans son univers futuriste. C'est excellemment écrit, brillamment repensé. La romance se fait discrète pour laisser place à des intrigues incroyables, subtilement tissées, entre politique, prophétie, quête identitaire. Petit à petit on devine où va en venir l'auteur... pourtant la fin est époustouflante et m'a bluffée. J'en suis restée étourdie, ravie et je suis totalement accro! La suite m'attend déjà dans ma PAL et j'ai même très envie de me les offrir en VO car les hardbacks sont juste whaouh!

critique par Laël




* * *