Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Dans un jardin anglais de Anne Fine

Anne Fine
  Dans un jardin anglais
  Dès 09 ans: Au secours c'est Noël
  Les confessions de Victoria Plum
  Dès 07 ans: L'anniversaire du chat assassin
  Dès 06 ans: Le Noël du chat assassin
  Le passage du diable
  Vieille menteuse

Anne Fine est une romancière britannique née en 1947 à Leicester.

Dans un jardin anglais - Anne Fine

Ou ce qui se passe quand les sécateurs de Tistou sont rouillés…
Note :

   Lilith Colette a décidé de vendre maison et jardin familial. Elle l'a caché à ses enfants et ne compte pas le leur dire avant d'avoir saccagé et passé par pertes et profits les vestiges de sa vie. Mais voilà que Barbara, une de ses quatre enfants décide d'épouser un barman de l'hôtel voisin. Et que Caspar, le compagnon de son fils, décidé à la contrarier, lui offre un mariage somptueux. C'est le début de la fin...
   
   Et c'est abominablement drôle et grinçant. Anne Fine met en scène des personnages tous plus enfermés les uns que les autres dans leurs petites vies, leurs petits égoïsmes, leur lâcheté et leur méchanceté. On a d'un côté une vieille femme aigrie, une mère indigne qui assume l'absence d'amour qu'elle ressent pour ses enfants. On a de l'autre une belle bande de névrosés enfermés dans des souvenirs depuis longtemps morts et totalement dominés par une mère qui les détruit à petit feu. Chacun dressant le portrait des autres, je vous laisse imaginer ce que ça donne.
   
   Des pages suintantes de méchanceté, de fiel, d'ironie. Tout part à vaux l'eau jusqu'à un mariage qui voit en guise de point culminant une course de fauteuils roulants, la révélation de l'identité cachée du marié, le vol d'une pelleteuse et la destruction d'un patrimoine historique sans pareil. Tout y passe des relations de couple (homosexuel comme hétérosexuel histoire de ne pas faire de jaloux), aux relations familiales en passant par l’amitié et l’amour (qui n’a donc rien à voir avec la relation de couple même s’il existe tout de même un certain lien entre les deux)
   L'ensemble est assez inégal, la fin un chouya décevante, mais la lecture globalement tellement jouissive que ce serait dommage de passer à côté!
   ↓

critique par Chiffonnette




* * *



Et si on plantait un petit chrysanthème?
Note :

   Depuis quelques mois j'ai entassé plusieurs romans dans un coin sans en parler par ici, ce qui finit par me désespérer compte tenu de ma mémoire parfois défaillante en la matière et de mon manque de temps chronique. L'heure étant aux cartons, j'ai décidé de m'armer de courage et de faire baisser ce petit tas de livres récalcitrants et de mettre fin à leurs récriminations en leur accordant l'espace d'un instant un grand moment de babillage sur mon blog et ce site.
   
   Revenons donc à cette petite promenade effectuée dans un jardin anglais en compagnie d'Anne Fine en octobre dernier. Anne Fine est plus connue pour ses romans jeunesse et c'est avec surprise que j'ai découvert ce titre, complètement par hasard.
   
   Le jardin, c'est celui de Lilith Collett, qui chaque année désole son fils William en massacrant méthodiquement les plantes qui en faisaient tout le charme. Lilith est un stéréotype de l'Anglaise d'âge mûr que l'on peut retrouver dans les romans où l'humour anglais fait rage, à commencer par "La route sanglante du jardinier Blott" (avec une châtelaine énergique et bien armée) et "Halloween", où à la suite d'un décès une ménagère psychopathe s'inquiète avant tout de la tâche de sang qui risque de s'agrandir sur la moquette. Ici, Lilith s'amuse à rabaisser ses enfants, à commencer par Barbara, jeune femme au grand cœur sur le point d'annoncer ses fiançailles avec un mystérieux inconnu.
   
   Un roman très léger qui constitue un parfait divertissement en cette période de canicule. Avec un humour caustique, des situations cocasses et un faux drame familial sur fond de petits complots entre amis, "Dans un jardin anglais" reste un très bon souvenir de lecture malgré les mois qui ont passé. N'hésitez pas à le faire sortir de l'étagère sur laquelle il est certainement en train de s'ennuyer à mourir, faute d'être lu. Et amusez-vous bien!

critique par Lou




* * *