Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le magasin jaune de Marc Trevidic

Marc Trevidic
  Ahlam
  Le magasin jaune

Le magasin jaune - Marc Trevidic

Magasin de jouets
Note :

   Le grand-père et le père de Gustave étaient ébénistes dans le Jura. Ils avaient étendu leur activité à la fabrication de jouets en bois. Devenu modeste employé de banque, Gustave se rend chez les Muller qui tiennent un magasin de jouets pour leur signifier la suppression de leur ligne de crédit. Gustave trouve un magasin vide de jouets et de clients et les Muller pendus avec des cordes à sauter.
   
   Sa fiancée, Valentine veut bien épouser Gustave à une condition qu'ils achètent le magasin de jouets. Gustave déploie toute son énergie pour faire de ce vieux magasin le paradis des enfants. Nous sommes en 1929.
   Les deux rêves de Valentine prennent forme, un enfant qui pousse dans son ventre et l'inauguration du magasin de jouets "le magasin jaune". Germaine naît en 1930 et est surnommée Quinze, le numéro du magasin jaune dans la rue Germain Pilon.
   
   La crise financière n'a pas de conséquences immédiates et le chiffre d'affaires se développe. Mais petit à petit, l'argent ne rentre plus et Gustave devient angoissé, ses nuits sont agitées. Gustave prend l'habitude de passer ses soirées au bistrot pour échapper au silence de son couple. Valentine découvre qu'elle commence à ne plus l'aimer. L'euphorie du Front populaire s'est éteinte et tout le monde parle de guerre avec l'Allemagne. L'illusion vit ses derniers instants.
   
   Un autre roman sur cette période de la deuxième guerre mondiale, mais Marc Trévidic nous surprend par la construction originale puisque c'est à travers un magasin de jouets que nous suivons la vie quotidienne d'une rue de Paris dans le quartier de Pigalle de 1929 à 1942, un magasin jaune comme la couleur de l'étoile que devront porter les juifs, un magasin symbole du monde de l'enfance face à la barbarie. Des personnages attachants avec à leur tête Quinze, la chef de bande des gamins du quartier qui refont la guerre entre les frisés et les résistants dans une cave à coup de morceaux de charbon, un esprit ferme et résolu à la limite de l'impertinence, elle ne boude jamais, mais ne cède jamais. Socrate un colosse de deux mètres, le patron du bistrot qui incarne la sagesse du comptoir et aussi l‘amitié et la fidélité jusque dans la mort. Et puis Léa la petite Youpine heureuse d'être juive.
   
   L'auteur nous entraîne avec bonheur, à travers les petites histoires de ce quartier dans la grande Histoire celle de l'horreur. Son écriture est agréable et sait donner vie à ses personnages dont Gustave qui rêve de mettre sa vie en danger pour s'apprécier lui-même, car il n'est qu'une pâle copie de son père.
   
   Premier vice-président au tribunal de grande instance de Lille, Marc Trévidic nous avait agréablement surpris avec son premier roman "Ahlam" sur la montée de l'islamisme en Tunisie, ce second roman est une vraie réussite, bien éloigné du monde professionnel qu'il côtoie chaque jour.

critique par Y. Montmartin




* * *