Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le Verdict du plomb de Michael Connelly

Michael Connelly
  La défense Lincoln
  Darling Lilly
  L'Oiseau des ténèbres
  Les égouts de Los Angeles
  A genoux
  La blonde en béton
  La glace noire
  Le Verdict du plomb
  Le dernier coyote
  L'Epouvantail
  Le poète
  Les neuf dragons
  Echo Park
  Volte-face
  L'envol des anges
  Créance de sang
  Le cadavre dans la Rolls
  La lune était noire
  Le cinquième témoin
  Lumière morte
  Ceux qui tombent
  Dans la ville en feu
  Les Dieux du Verdict

Né en 1956, Michael Connelly est un auteur américain de romans policiers (en particulier la série Harry Bosch).

Le Verdict du plomb - Michael Connelly

Du suspense à la barre
Note :

    C'est la deuxième fois que Michael Connelly met en scène l'avocat Mickey Haller. Rangé des prétoires à la suite de l'affaire racontée dans "La Défense Lincoln" (2006), il renfile ici la robe pour défendre un producteur hollywoodien accusé de meurtre. On connaît le schéma, maintes fois décliné dans le polar et le cinéma américains, qui consiste à raconter la constitution du dossier de la défense avant d'aboutir au procès, celui-ci étant en général truffé de révélations de dernière minute qui promènent l'accusé d'un bord à l'autre de l'acquittement. Dans l'exercice, Connelly est un as, un roi du suspense judiciaire. Sa virtuosité est telle qu'il tombe ici dans la facilité, ajoutant dans le dernier chapitre quelques rebondissements inutiles qu'on lui pardonnera en raison de ce qui suit: sûr de son fait, maître de son sujet, il a décidé de ne pas s'en contenter et d'ajouter des contraintes au schéma classique. C'est ainsi que Mickey Haller hérite, au début de l'histoire, de l'ensemble des affaires traitées par un de ses collègues qui vient de mourir assassiné. Ce qui fait que non seulement il doit se coltiner le cas principal, celui du producteur, mais aussi tout un lot de cas annexes entre lesquels il doit jongler. Sans oublier la menace qui pèse sur sa propre personne puisqu'il semble être lui aussi dans le collimateur de ceux qui ont abattu son confrère.
   
   "Le Verdict du plomb" est un véritable écheveau, un filet d'intrigues sur lequel Connelly règne en maître. Il parvient aussi, ce n'est pas le moindre de ses mérites, à ne pas perdre le lecteur dans les arcanes du système judiciaire américain qui n'a rien de simple. Après la déception causée par "A genoux, son livre précédent qui n'était qu'une nouvelle artificiellement gonflée, Connelly revient ici en grand patron.
   
    On notera que son héros habituel, Harry Bosch, fait quelques apparitions où il s'ingénie à mettre des bâtons dans les roues de Mickey Haller.
   
   
   Titre original : The Brass Verdict
   
   
   Série Harry Bosch
   
   1. Les Égouts de Los Angeles (The Black Echo, 1992)
   2. La Glace noire (The Black Ice, 1993)
   3. La Blonde en béton (The Concrete Blonde, 1994)
   4. Le Dernier coyote (The Last Coyote, 1995)
   5. Le Cadavre dans la Rolls (Trunk Music, 1997)
   6. L'Envol des anges (Angels Flight, 1999)
   7. L'Oiseau des ténèbres (A Darkness More Than Night, 2001)
   8. Wonderland avenue (City of Bones, 2002)
   9. Lumière morte (Lost Light, 2003)
   10. Los Angeles River (The Narrows, 2004)
   11. Deuil interdit (The Closers, 2005)
   12. Echo Park (Echo Park, septembre 2006)
   13. À genoux (The Overlook, 2007)
   14. Le verdict du plomb (The Brass Verdict, 2008)

   15. Les neuf dragons (9 Dragons, 2009)
   16. Ceux qui tombent (The Drop, 2011)
   17. Dans la ville en feu (The Black Box, 2012)
    ↓

critique par P.Didion




* * *



Arguties byzantines
Note :

   Avec "Le verdict du plomb", nous retrouvons Mickey Haller que nous avions laissé blessé à la fin de La défense Lincoln".clic.
   
   Après deux ans de soins, il se retrouve propulsé bien malgré lui dans un énorme procès où il devra assurer la défense d'un magnat du cinéma, accusé d'avoir tué son épouse et l'amant de celle-ci.
   
   Très rapidement Haller va comprendre qu'il est en danger et sera contraint de pactiser avec un Harry Bosch qui joue ici un peu en retrait, le premier rôle étant laissé à l'avocat. Mais qui titre vraiment les ficelles? Dans un monde où tout le monde ment, où chaque mot prononcé peut faire pencher la balance, tout est bon pour gagner un procès et très accessoirement faire triompher la vérité.
   
   Pour qui aime se balader dans les coulisses d'un métier, ce nouveau Michael Connelly est un régal! Les arguties byzantines du système judiciaire états-uniens deviennent ici presque pittoresques -qui aurait cru qu'une joueuse de poker pouvait s'y révéler fort utile?- et l'on suit avec un intérêt toujours croissant les interrogations d'un héros qui cavale à toute allure mais trouve néanmoins le temps de s'interroger sur sa vie et ses valeurs.
   
   Un bon cru!
   
   458 pages à lire d'une traite!

critique par Cathulu




* * *