Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Zelda de Jacques Tournier

Jacques Tournier
  Zelda
  La maison déserte

Jacques Tournier est un écrivain français né en 1922. Il a aussi travaillé sous le nom de plume de de Dominique Saint-Alban. Il a traduit F. Scott Fitzgerald en français.

Zelda - Jacques Tournier

Etre aimée, défendue, protégée
Note :

    "Pour les uns, par exemple, c'est l'alcoolisme de mon père qui aurait rendu ma mère folle. Pour d'autres, c'est l'inverse: mon père s'est mis à boire parce que ma mère était folle. Si on me pose la question, je réponds que je n'en sais rien. Ça reste pour moi une énigme. Et c'est en partie cette énigme qui a fait de leur couple un couple mythique" (p123)
   
   Le couple Scott - Zelda Fitzgerald me fascine et quoi qu'en disent certains, leur relation est classée pour moi au panthéon des amours tragiques, de ces histoires des temps modernes qui ont, sans le vouloir, donné jour à une légende et à tout un imaginaire. Avec "Zelda" de Jacques Tournier, nous retrouvons le couple à la fin de son séjour en Europe, lorsque Zelda est déjà hospitalisée. S'ensuivent le retour aux Etats-Unis, les séjours en clinique et le déclin d'un couple qui ne peut vivre séparé tout en étant incapable d'être heureux ensemble.
   
   Cette Amérique qu'ils retrouvent est une Amérique moribonde, en plein marasme économique, suite au "Jeudi Noir" de 1929 et au krach boursier de Wall Street.
   "C'était un automne lugubre, écrira Scott. Nous avons franchi un barrage de douaniers étrangement courtois, puis tête basse et chapeau bas, nous sommes entrés dans le vide du sépulcre. Quelques fantômes dérisoires tentaient parmi les ruines de se persuader qu'ils existaient encore, mais la vanité de leur mascarade se devinait à leurs joues creuses, au chevrotement de leurs voix." (p27)
    Ce court ouvrage s'appuie largement sur la correspondance échangée entre Scott et Zelda. L'auteur développe également le contexte dans lequel ont été écrit Accordez-moi cette valse et Tendre est la Nuit, deux romans traitant de la vie du couple en adoptant une approche tout à fait différente. L'accueil de chacun de ces livres par le conjoint fait partie des aspects les plus intéressants du récit, chacun hésitant entre jalousie, souffrance et respect. Il apporte également un éclairage intéressant en faisant intervenir d'autres personnages : la mère de Zelda, dont on découvre qu'elle rêvait d'indépendance et ressemblait à bien des égards à sa fille ; Scottie, l'enfant du couple qui est amenée à parler de ses parents.
   
   Contrairement à "Alabama Song" dont le ton m'a beaucoup dérangée ("J'ai épousé une poupée mâle et blonde pas capable de bander"), j'ai apprécié la sensibilité et la finesse qui caractérisent le texte de Jacques Tournier, dans cette biographie à l'écriture très agréable et au fond intéressant. L'auteur aborde les moments difficiles du couple avec pudeur mais franchise. A noter que Jacques Tournier entretient une relation particulière avec les Fitzgerald et semblait tout indiqué pour écrire à leur sujet, puisqu'il a traduit les deux romans les plus connus de Scott Fitzgerald ainsi qu'une cinquantaine de nouvelles.

critique par Lou




* * *