Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Le journal intime de Benjamin Lorca de Arnaud Cathrine

Arnaud Cathrine
  Les yeux secs
  Sweet home
  Frère animal
  Les vies de Luka
  Le journal intime de Benjamin Lorca
  La route de Midland
  Je ne retrouve personne
  La disparition de Richard Taylor
  A la place du cœur
  J'entends des regards que vous croyez muets

Arnaud Cathrine est un écrivain français né en 1973.

Le journal intime de Benjamin Lorca - Arnaud Cathrine

Quatre voix
Note :

   Benjamin était un écrivain à succès, et son suicide a ébranlé sa famille et ses amis. Deux de ses amis proches, Ronan et Ninon, sont devenus légataires de son œuvre, notamment de son journal intime qu'il n'avait auparavant montré à quiconque. Mais ce journal, caché, convoité ou symbole d'une vie qu'on veut oublier, est au cœur de la vie des proches de Benjamin Lorca, malgré eux. Ce sont eux qui vont nous parler de Benjamin, à différentes époques de leur vie, par le biais de ce journal. C'est par les yeux de Ninon, son ancienne petite amie, Ronan, son frère et son éditeur qu'on découvre la personnalité de celui qui a disparu. Mais également une part de chacune de leur vie.
    
   Le dernier roman d'Arnaud Cathrine est un roman choral, donnant la parole à quatre individus ayant côtoyé Benjamin de près, et ayant eu avec des liens plus ou moins forts. A ceci près que chacun s'exprime dans un temps particulier. Si Edouard, l'ami éditeur qui tente par tous les moyens de faire publier le fameux journal intime, parle 15 ans après le suicide de Benjamin, Ninon s'exprime de son côté juste après le décès. Le changement de narrateur entraîne un changement temporel, ce qui rend la construction du roman particulièrement intéressante et brillante. Temporalité d'ailleurs sensible dans la narration elle-même, car elle se fait de plus en plus dure, de plus en plus hachée au fur et à mesure que le temps entre narration et décès diminue.
    
   Au-delà de la construction, le roman permet de nous faire découvrir les proches de Benjamin, chacun avec son angle de vue. Le plus poignant est certainement celui du petit frère, qui a grandi dans l'ombre de celui qui est parti à Paris vivre sa vie d'artiste, alors que lui végète dans son métier d'enseignant à Caen. Son frère, qui lui rend parfois visite chez ses parents qui possèdent une maison près de Deauville, il le perçoit comme distant, attendant de sa part un geste de sympathie, de compassion envers lui, le petit. Personnage intéressant et complexe que celui de Martin.
    
   Les trois autres narrateurs nous parlent de Benjamin vu du côté amical et professionnel, en particulier Ronan, mais aussi amoureux, avec pour l'un un amour qui a été vécu intensément et pour l'autre un amour resté fantasme. Le parallèle entre ces histoires, qui nous parlent du même homme, est frappant. L'idée commune à tous est de réussir à conserver un peu de la mémoire de Benjamin, que ce soit en récupérant le maximum d'objets chez lui avant le passage des huissiers ou en assurant une postérité littéraire à ses écrits. Mais si les objectifs sont communs, les tensions existent.
    
   Arnaud Cathrine signe donc un très bon roman autour de cet écrivain, qui a connu le succès et qui s'est essayé, avec Ronan, au spectacle sur scène. C'est d'ailleurs un point commun étonnant entre Benjamin et l'auteur, qui a également joué sur scène avec Florent Marchet. Espérons juste qu'il ait un destin moins tragique...

critique par Yohan




* * *