Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Du sang sur la soie de Anne Perry

Anne Perry
  L'égorgeur de Westminster Bridge
  Le cadavre de Bluegate Fields
  La Détective de Noël
  Meurtres à Cardington Crescent
  Le Secret de Noël
  L'Etrangleur de Cater Street
  Du sang sur la soie
  Un Noël plein d'Espoir
  La Révélation de Noël
  Le Spectacle de Noël
  L'Odyssée de Noël
  Un Noël à New York

Anne Perry est un auteur britannique de romans policiers victoriens née en 1938 et décédée en 1998.

Du sang sur la soie - Anne Perry

Byzance au 18ème
Note :

   Il y a la Turquie de Yachar Kemal et celle plus légère d'Anne Perry
   
   Un lieu : Byzance et une période: XIIIe siècle quelques années après le Sac de Constantinople qui marque pour jamais le déclin de la ville et de l’Empire orthodoxe.
   En 1204 la ville a été pillée, incendiée, détruite, la splendeur de Constantinople a été anéantie par les Croisés en partance pour Jérusalem. Le Pape est le rassembleur de cette croisade, Venise est le financeur et surtout le bénéficiaire du sac de la ville. Les habitants sont encore sous le coup de cet événement, pour éviter une nouvelle agression l’empereur Michel Paléologue est prêt à accepter une allégeance à Rome et cela au grand dam des orthodoxes convaincus.
   
   C’est dans cette ambiance que nous faisons connaissance d’Anna Zaridès, médecin, dont le frère, accusé de meurtre, a été condamné à l’exil et à l’enfermement dans un monastère du désert.
   Pour mieux enquêter elle va se travestir, elle devient l’eunuque Anastasius pour être crédible elle a l'aide de sa fidèle Simonis et de Léon l'eunuque qui lui dispense des leçons. La victime du meurtre, dont son frère est accusé, est un proche du pouvoir, son art de médecin va lui permettre de s’approcher du pouvoir, elle devient le médecin de la redoutable Zoé Chrysaphès, de sa fille Hélène, de l'évêque Constantin qui partage sa foi, et même de l’empereur Michel Paléologue. Son chemin va croiser Giuliano Dandolo dont le nom seul suffit à faire frémir n'importe quel stambouliote, il est de la famille du Doge à l'origine du malheur de la ville.
   
   Sa poursuite de la vérité lui fait toucher du doigt les multiples raisons de haine, de vengeance, les ambitions de chacun, la course au pouvoir, sur fond de passions religieuses.
   
   Vous voilà partis pour des aventures dangereuses: complots, tentatives d’empoisonnement, meurtres, trahisons, la vie à Constantinople n’est pas de tout repos.
   
   Le roman est assis sur une excellent documentation qui éclaire les lieux: Venise, Rome, Constantinople, la Sicile, Jérusalem, qui éclaire aussi les liens entre les personnages historiques.
   
    Une intrigue que je ne dirais pas passionnante mais intelligemment menée et qui entrelace le romanesque et l’histoire. Une façon légère de retourner sur les traces de l’Empire Byzantin.

critique par Dominique




* * *