Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Violente Vie de Marie-Claire Bancquart

Marie-Claire Bancquart
  Violente Vie

Violente Vie - Marie-Claire Bancquart

Une langue maîtrisée
Note :

   La poésie de Marie-Claire Bancquart est sans fioritures : elle utilise une langue mesurée, sans lyrisme, mais toujours nette et lumineuse.
   
   Il me semble que cette poésie allie savamment les contraires : à la fois abstraite et concrète, corporelle et cérébrale. Elle célèbre le minuscule et le provisoire comme éléments essentiels de l’univers et de l’infini.
   
   Son dernier recueil de poèmes, "Violente Vie", paru au Castor Astral en mars 2012, se compose de six parties nullement exclusives les unes des autres : Journal d’un jour, Vies Plurielles, Dans les formes du monde, Figurations, Refus de refuser, Nous inventons de vivre.
   
   Quelques poèmes de "Dans les formes du monde" sont consacrés aux pierres et aux volcans. "Journal d’un jour" accorde une grande place aux sensations corporelles, au sourd travail des organes. "Figurations" est consacrée à la peinture : Marie-Claire Bancquart s’est arrêtée devant certains tableaux ou gravures et nous fait part de ses impressions : il s’agit d’œuvres souvent anciennes (Grünewald, Guerchin, …) mais aussi plus modernes (Monet, Chirico).
   
   Voici trois de ces poèmes – parmi ceux qui me touchent le plus :
   
   "Ce qui est écrit dans le chant du feu
   N’est pas écrit
   pour toujours
   scintille
   puis s’étouffe
   mais
   d’un poète l’autre
   au travers des siècles
   court une étincelle
   de violente vie."
   
   
   "Avant de sonner à cette porte
   on tâte sa poignée
   comme on prend un pouls.
   Elle suggérera peut-être de partir
   peut-être d’entrer
   pour une vie entière?"
   
   
   "Aimer.
   Ce sera un mot sans suite.
   Mais il aura été écrit, dans un moment lui-même ineffaçable
   du grand calendrier que nous ne connaissons pas."

critique par Etcetera




* * *