Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

C comme: End, Tome 1, Elisabeth de Barbara Canepa

Barbara Canepa
  C comme: End, Tome 1, Elisabeth

C comme: End, Tome 1, Elisabeth - Barbara Canepa

Fantômes victoriens à suivre...
Note :

   Dessins : Barbara Canepa et Anna Merli
   
   Je pouvais difficilement passer à côté de cette BD qui se passe en 1866 sous le règne de Victoria, qui commence dans un cimetière, traite de mystères et de jeunes demoiselles bien élevées dans un pensionnat anglais.
   
   L'album s'ouvre sur l'enterrement d'Elisabeth, auquel celle-ci assiste impuissante, en présence de ses parents, de sa sœur aînée et de ses camarades de classe. Mais, même si elle est morte, l'adolescente de 13 ans n'est pas un fantôme, elle devient dotée d'un étrange pouvoir : ses mains provoquent la mort de tout ce qu'elle touche. Elle vit désormais dans une sorte de maison majestueuse, fantastique et inquiétante en compagnie d'autres créatures également devenues plus ou moins monstrueuses. Elisabeth n'a de cesse de s'échapper de cet "entre-deux-mondes" ; elle tente de communiquer avec sa sœur... mais à chaque tentative elle court de graves dangers. En parallèle, une bande de copines essaie de comprendre ce qui lui est arrivé, voire de la retrouver. Les secrets ne manquent pas : que cache le personnel du pensionnat d'Elisabeth? Et cette sœur qu'elle apprécie tant et qui semble dotée d'un don mystérieux?
   
   J'ai d'abord été charmée par cet album en raison du graphisme et du superbe univers que l'on y découvre. Les amateurs d'époque victorienne seront séduits, ceux qui apprécient les influences gothiques également. Sur le fond, je suis curieuse de connaître la suite, car j'ai malgré tout trouvé l'histoire mise en place un peu confuse ; j'ai eu parfois l'impression de me perdre dans ses méandres et surtout, de ne pas retenir des aspects importants une fois l'album refermé depuis quelques jours. Autre défaut que m'a fait remarquer Mr Lou et qui avait un peu gêné ma lecture en effet : certains textes utilisent une toute petite police et parfois il faut se coller à la vignette pour réussir à en lire le contenu, ce qui est un brin agaçant. En somme, une atmosphère qui m'a complètement séduite mais pour le reste, une série qui doit encore faire ses preuves à travers le scénario du prochain tome pour me convaincre totalement.

critique par Lou




* * *