Lecture / Ecriture
    Accueil     Lecture     Ecriture     Rencontres     Auteur du mois     Ce qu'ils en ont dit     Contacts    

Allumer le chat de Barbara Constantine

Barbara Constantine
  Allumer le chat
  A Mélie, sans mélo
  Tom petit Tom tout petit homme Tom
  Et puis, Paulette…

Fille d'Eddie Constantine, Barbara Constantine est une artiste et écrivaine française, née en 1955.

Allumer le chat - Barbara Constantine

Un vrai plaisir !
Note :

   Il est des livres comme celui-ci qui tombent à pic, dans ces moments où le moral a besoin d’une éclaircie et l’entrain réclame un peu de peps.
   
   Daniel Picouly a qualifié l’ouvrage de « feu d’artifice » et cette image est, à mon sens, fort judicieuse. En effet, ça fuse de tous côtés, de toutes les couleurs, au grand enchantement du lecteur en quête d’allégresse.
   
   Bien que je réalise qu’il est difficile d’en faire un condensé, je tiens pourtant à tenter de faire partager ce délice de lecture qui met au rancart toute morosité et tous coups de blues passagers.
   
   Comme un ballon d’oxygène chargé de surcroît d’humour, de tendresse, de poésie, de légers sarcasmes, de pincements au cœur, l’histoire réunit les ingrédients ordinaires de plusieurs vies sans fioriture avec leurs joies et leurs tourments mais contés avec une véritable vivacité et un enjouement jubilatoire.
   
   Avant tout, je crois que ce livre est un style, une structure singulière dans la narration qui mêle langue orale et drôlerie ravageuse pour dissimuler pudiquement certaines affres de la vie des personnages. C’est pourquoi, ce livre ne se raconte pas vraiment, il se lit, voilà tout.
   
   Pour donner un peu le ton, voici le début du roman (quatrième de couverture aussi) et l’explication du titre :
   « Il se plante devant la porte ouverte, jambes écartées, poings sur les hanches. Il hume l’air. La nuit s’annonce douce et tranquille. Mais d’un coup, ses sourcils se froncent, une ombre passe, et sans se retourner…
    – Passe-moi le fusil, j’vais allumer le chat ! Il n’a pas bu pourtant, juste quelques verres de rouge au dîner, autant dire rien.
    – Et pourquoi tu veux l’allumer, dis ?
   – Quand il me regarde, j’ai l’impression qu’il se fout de ma gueule. Alors, là, j’en ai marre… Je vais lui régler son compte à ce salopard ! »

   
   Toute l’histoire, ou plutôt toutes les histoires car elles sont multiples et s’entremêlent, tournent autour de Raymond (qui veut allumer le chat) et Mine, son épouse. Il est tour à tour question de certains membres de leur famille, de leurs amis et connaissances, de voisins, et même du chat qui ne manque pas l’occasion de s’exprimer aussi. Un méli-mélo d’existences qui frisent la cocasserie mais d’une telle humanité pour certaines qu’elles en sont touchantes.
   
   Un livre pour le plaisir et pour mettre du baume au cœur durant les jours maussades. Une friandise à sucer lentement pour faire durer le plaisir.

critique par Véro




* * *